Exposition Mougeasses 2020

Aude Simone

Série « NO MORE » (techniques mixtes : cyanotype / acrylique / aquarelle / feutre)

Drôle de décompte sur les réseaux sociaux … Féminicides sur « toile ».

Les vêtements « poreux » s’animent… la peau comme témoin. Tout mue. Toutes muent.

#vivantes.

Emilie Lorioux

“En place de perspective mécanique, superposer les objets, ou, en d’autres cas, les juxtaposer. J’entends faire figurer dans mon tableau tous les objets qui hantent ma pensée, et je me refuse aux contraintes imposées par la perspective visuelle qui limiterait ma liberté.

Je veux figurer le jardin qui est derrière la maisonnette et, pour le regard, caché par elle, si on se place de face, or c’est justement de face que j’entends la peindre, et je représenterai donc le jardin au dessus d’elle, ou bien à côté suivant les cas, de manière à ce qu’on comprenne dans la mesure du possible, que le jardin est derrière la maison et qu’on comprenne aussi l’embarras dans lequel s’est trouvé le peintre et par quelle improvisation il a résolu le problème.

Mais que ce ne soit pas un système: ailleurs, une autre solution, selon l’humeur, et le caprice.”

Jean Dubuffet, extrait de “L’homme du commun à l’ouvrage”

Floriane Musseau

Floriane Musseau développe depuis plusieurs années un répertoire de
formes imaginaires. Elle fabrique un langage graphique qui lui est propre,
souvent constitué de signes, de symboles multiples et primitifs, provenant
d’échantillons qu’elle prélève autour d’elle. Il inclut aussi des représentations
animales et anthropomorphes souvent schématiques. Le dehors est un
espace de jeu qu’elle organise par chapitres poétiques, temporels et
plastiques. C’est au travers des filtres du dessin, de la gravure, ou encore de
la photographie, qu’elle raconte une nature vivante et habitée, comme autant
de tentatives d’aller à la rencontre du monde et de le réinventer.

Jeanne Mathieu

Auto-didacte, Jeanne M est une artiste aux multiple facettes ; son parcours enrichi, à la fois en tant que dessinatrice, peintre, décoratrice de cinéma d’animation et de théâtre lui offre la liberté et la maitrise de pousser son savoir faire et sa réflexion toujours en devenir,

elle se place à la frontière du dessin et de la peinture, et aime en brouiller les pistes.

Ses préoccupations se centrent principalement sur l’Humain, dans sa dimension animale, historique et sociale.

Installer la condition humaine dans sa conception animale est un postulat de départ qui élimine toute échelle de valeur de supériorité ou de domination dans la mécanique des sciences du Vivant.

C’est à travers ce prisme que se construit chaque oeuvre, mettant en scène les travers humains, sociaux, fasconnant les symboles dans des décors organiques foisonnants, où la confusion du végétal, de l’animal et du social joue à plein.

Le trait rigoureux du dessin, les jeux de lumières et de couleurs, ainsi que la subtilité de la peinture, en font une œuvre d’une poésie évidente, douce, et troublante à la fois.

Laurie Meslier

Je dessine principalement à l’encre noire avec des pointes fines, parfois des plumes métalliques. Je fais de la gravure en pointe sèche sur plexiglas. Je les imprime sous presse, parfois en couleur, sur des papiers soyeux. J’imagine et je réalise en duo des films en papier découpé animés à l’ancienne, image par image sous caméra. J’ai illustré quelques albums jeunesse, inventé un roman photo, écris quelques histoires, et surtout entretenu de nombreux carnets de vie dessinée. Je souhaite préserver longtemps ces moments intimes suspendus et hors du temps, pourtant tellement emplis du présent, que m’offrent le dessin.

Mari Anne Briskmann

Médiatrice plastique, Marie-Anne donne à ce qui est usé une
postérité nouvelle. Ses productions se font lien entre un temps
fatalement fuyant et l’universalité du souvenir et du quotidien.
Des œuvres catalyseurs d’expériences unanimes que l’on se
plait à investir.
Léa Mazet.

Marie Laure Morin

Au travers de ses différentes séries Marie-Laure Morin développe un esthétisme à la fois féminin et intime, son rapport à l’identité et à la nature nous renvoie inévitablement à notre propre regard.

Au travers de ses différentes séries, elle nous dévoile le parcours de vie d’une femme tiraillée entre réalité et fantasme.

Identité, maternité ou encore mélancolie, des thématiques qui font écho au parcours de cet artiste.

            La louve, féconde, mère nourricière et protectrice ;

            la louve, animale, forte, prête à braver tous les dangers ;

            la louve, sauvage, régulatrice des écosystèmes ;

            la louve, mystique, beauté de la nature ;             la louve, sa seule crainte : se jeter dans la gueule du loup

Marie Gauthier

Graphiste depuis plus de 18 ans, Marie explore et bricole depuis toujours autour de sa discipline.
Adepte de Linogravure, elle imprime sur multiples supports. Entre collages et détournements, elle
joue (souvent avec humour) avec la mémoire visuelle collective.
Elle est aussi professeur en design et intervenante sur des ateliers divers : Linogravure, animations
faites maison, décors et meubles en carton…